L’apprentissage par l’observation: les enfants et le lavage des mains en milieu périurbain de Cotonou

armand picArmand A. AGUIDI, Coordonnateur de WASHplus au Benin

Quoique faisant pleinement partie des bénéficiaires finaux des programmes de sensibilisation pour le lavage des mains les enfants ne sont directement visés par les animateurs que lorsque leurs activités sont orientées vers les écoles. Dans les maisons par contre, ils ciblent prioritairement et parfois exclusivement les mères ou les gardiennes d’enfants. Dans certains cas, lorsque les enfants viennent assister à ces actions de sensibilisation qui visent leurs parents, ils ne sont pas toujours les bienvenus. Les animateurs et même les parents n’hésitent pas à chasser ces « perturbateurs » qui s’attroupent autour d’eux avec incongruité afin d’accorder toute leur attention aux adultes.

Cependant, des expériences vécues ces derniers temps au cours de certaines actions de mobilisation  communautaire dans les quartiers périurbains de Cotonou, interpellent sur l’attitude  à adopter face aux enfants dans les actions de communication interpersonnelle à domicile.

La mise en place du dispositif de lave-mains à Enagnon

Lors de la formation des relais sur le tipi-tap organisée à la maison des jeunes de Enagnon l’un des quartiers d’intervention du projet USAID/WASHplus (Programme Péri-urbain d’Amélioration de l’Hygiène) au Benin, outre l’intérêt des participants pour les outils variés de lavage des mains qui leur sont proposés, le comportement d’un autre groupe a attiré l’attention des participants. Il s’agit des enfants massivement mobilisés pour suivre les activités et surtout les outils de lavage des mains montés sur place. La mobilisation de ce groupe a été  particulièrement plus grande lors de la phase d’expérimentation du dispositif et ces enfants suivaient avec beaucoup d’attention la façon dont les relais procédaient pour se laver les mains. Aussi, grande a été leur déception lorsqu’ à la fin de l’exercice le dispositif a été déplacé du portail du centre de formation vers l’intérieur leur empêchant tout accès. Mais la situation a changé lorsque l’un des participants a demandé que le dispositif de lave-mains soit exposé à nouveau au portail et laissé à la portée des enfants. En effet, nous avons observé un mouvement automatique et général des enfants vers le dispositif de lave-mains.

cotonou1

Même si   on peut être tenté d’attribuer en partie cet intérêt des enfants à la curiosité, il faut cependant reconnaitre aussi  que cette attitude montre d’une certaine façon le potentiel de flexibilité, de maniabilité et de volonté chez l’enfant autant d’éléments qui comptent dans une activité de communication pour un changement de comportement.

La démonstration du lavage des mains avec les femmes mères d’enfants dans le quartier Enagnon

Au cours d’une séance de démonstration du lavage des mains à l’eau et au savon dans le quartier Enagnon dans la même journée, le même attroupement d’enfants autour des adultes s’est observé. Suivant attentivement, à défaut d’avoir été autorisé par les relais communautaires à participer aux côtés de leurs parents à la démonstration, ces enfants ont usé de patience pour suivre les faits et gestes des adultes jusqu’à la fin.  Quelle n’a pas été notre surprise de repasser une dizaine de minutes plus tard devant la même maison et de voir les enfants qui autrefois n’avait pas eu la possibilité de participer à la démonstration de lavage de mains rassemblés autour de l’eau pour s’offrir à leur tour leur séance de lavage des mains à l’eau et au savon. Ils se sont inspirés des conseils donnés à leurs parents quelques minutes plus tôt par les relais communautaires pour faire un lavage des mains dans les règles de l’art.

cotonou2

Les enfants apprennent en imitant

L’une des remarques faites lors des différentes séances est que les enfants  se mobilisent massivement chaque fois que des informations doivent être transmises aux ménages par des  agents communautaires. Bien souvent aussi les adultes les chassent des lieux ou les empêchent d’y avoir accès ou encore d’avoir accès aux outils utilisés.  Mais poussés par la curiosité, ils résistent dans bien des cas et finissent par se trouver une place et à vaincre ainsi l’exclusion. Ils observent avec attentions les actions des adultes, les mémorisent et les reprennent, s’instruisant ainsi en même temps que ces derniers. Sans le savoir donc et même sans le vouloir, les relais communautaires forment parents et enfants faisant d’une pierre deux coups. Le travail s’en trouve amplifié et mieux valorisé.

cotonou3

Les remarques faites plus haut sur l’attitude des relais communautaires est principalement due au fait qu’aucune place n’est faite aux  enfants dans les activités de communication pour un changement de comportement  à domicile. On s’imagine que l’école est le seul endroit où les enfants peuvent être touchés par ces activités. Mais en réalité, les enfants sont aussi disponibles quand ils sont à la maison et doivent être associés ou simplement tolérés lors des séances tenues avec leurs parents. Il est donc important désormais que les enfants soient considérés comme des bénéficiaires directs des actions de sensibilisation à domicile et qu’ils soient invités au même titre que les parents aux séances de sensibilisation pour le lavage des mains dans les maisons. Pour cet apprentissage par observation, aucun effort particulier n’est demandé sinon de tenir les séances dans des endroits qui leur facilitent l’accès.

En psychologie de l’éducation, on dit que l’apprentissage par observation et imitation nécessite la présence d’un modèle (en l’espèce le relais communautaire), qui produit un comportement, et d’un apprenti (en l’espèce l’enfant) qui observe. Le modèle n’a pas forcément l’intention de lui apprendre, c’est l’apprenti qui décide d’apprendre via le modèle.

Les enfants recherchent des modèles

Dans toute société, les êtres humains ont besoin d’une ligne de conduite, d’un modèle à suivre, de personnes de référence. Ce besoin de modèle est encore plus prononcé chez l’enfant.

C’est ainsi que démarre chez l’enfant le processus d’imitation. Dès son plus jeune âge, l’enfant cherche un modèle à imiter. C’est pour cela qu’on voit souvent les enfants qui   imitent leurs parents, leurs frères et sœurs ainés. Par ce fait, ils reproduisent leurs gestes et se les approprient.

Dans le domaine du lavage des mains aussi les enfants recherchent, en leurs parents, des modèles à imiter. Un grand défi se pose donc à ces derniers qui, pour assurer l’enseignement par l’exemple, ont l’obligation d’adopter les bons gestes et les bons comportements.  Chaque parent doit donc se dire qu’au-delà des  mots son enfant veut le voir adopter les comportements qu’il veut que son enfant adopte. C’est pour cela que le lavage des mains doit entrer dans les habitudes des parents afin d’être reproduit par les enfants pour leur bien-être physique.

cotonou4

Les enfants sont des  vecteurs d’informations et des éveilleurs de conscience

Au-delà du fait qu’ils reproduisent les gestes de leurs parents et s’assurent par cette voie l’adoption des comportements souhaités, les enfants peuvent aussi être des vecteurs d’information dans leur famille et auprès de leurs amis. Il n’est pas rare de voir les enfants rappeler aux parents « déviants » les bons gestes que ces derniers leur ont appris eux-mêmes. En objectant « Ah maman, tu nous avais dit qu’on doit toujours se laver les mains avant de manger, mais tu ne l’as pas fait », l’enfant accroit la responsabilité du parent et lui rappelle que sa leçon a été bien assimilée par son enfant. Le poète n’a-t-il pas dit que « chaque enfant qu’on enseigne est un homme qu’on gagne »?

Il résulte de ce qui précède que les enfants ne doivent pas être renvoyés ni exclus des séances de sensibilisation à domicile. Ils ne doivent pas être empêchés de paroles alors même qu’en sensibilisant leurs mères, on les vise indirectement. Les animateurs gagneront à les accepter et les laisser s’exprimer.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s